LE LIVRE DE L'AMOUR

- Chapitre 8 -
Appel à l'ancien «peuple élu» / DIEU LE SEIGNEUR n'est pas muet / La Révélation à Jean ne fut pas la dernière des Révélations / LA PRIERE DE SANCTUS


166
C ombien de fois n'avez-vous pas lu, enfants de l'homme qui vous prétendez être chrétiens, cette révélation de Mon disciple Jean! Or, MOI LE SEIGNEUR, JE vous demande: combien d'entre vous n'ont jamais essayé de penser et d'agir comme Jean l'a fait à la lumière de ce qui est écrit?
«C'est moi, Jean, qui ai vu et entendu ces choses. Et après les avoir vues et entendues je me prosternai aux pieds de l'ange qui m'avait montré toutes ces choses. Ecoute, me dit-il, ne fais pas cela, car je suis un serviteur comme toi et tes frères, les prophètes, et ceux qui accomplissent les paroles de ce livre; c'est Dieu qu'il faut adorer.»
(Apoc. 22.8-9)
 
167
Cette invite à adorer DIEU, que n'ont pas manqué de lire tous ceux qui ont pris la Bible avec sérieux, aurait pu transformer depuis longtemps toute votre existence sur terre, si seulement vous aviez suivi à la lettre cette injonction de Mon céleste messager à Mon disciple Jean! Si vous le faites maintenant comme Jean l'a fait, en vous agenouillant devant MOI LE SEIGNEUR, et en ME rendant grâce avec émotion et déférence pour la NOUVELLE JERUSALEM à venir, vous auriez déjà fait un grand pas en avant! Car cette invite n'était pas seulement destinée à Mon disciple Jean, mais à tous ceux qui allaient lire cette Révélation jusqu'au temps présent.
 
168
Aussi l'ange reprit-il en s'adressant à Jean:
«Ne scelle pas le texte de ce livre prophétique, car le temps est proche.»
(Apoc. 22.10)
 
169
Cette demande signifie que Jean ne devait point garder par-devant lui cette vision de la NOUVELLE JERUSALEM avec sa merveilleuse prophétie chiffrée, car le temps de son accomplissement était proche et chacun devait pouvoir se décider avant que MOI LE SEIGNEUR, JE ne revienne sur terre et ne le «récompense» selon ses œuvres.
«Et voici: Mon retour est proche et J'apporte à chacun son récompense selon ses œuvres.»
(Apoc. 22.12)
 
170
Voilà donc la LOI DE LA FAUTE ET DE L'EXPIATION clairement définie en quelques mots, laquelle devait être révélée plus explicitement dans cette NOUVELLE BIBLE, parce qu'on n'a pas voulu la reconnaître dans cette révélation de Mon disciple Jean avec le sérieux qui s'imposait, et encore moins la prendre comme ligne directrice pour la gouverne de chacun.
 
171
Il n'en reste pas moins que pour le malheur de toute l'humanité devait s'accomplir ce que l'ange avait dit dans le verset qui précède, à savoir que ceux qui sont fondamentalement méchants persistent dans leur méchanceté, les impurs dans leur impureté, tandis que les pieux le restent et les sanctifiés aussi.
«Que le malfaiteur persiste dans ses méfaits et l'impur dans son impureté; puisse le pieux par contre continuer à vivre dans la piété et le saint dans la sainteté.»
(Apoc. 22.11)
 
172
Cette prédiction signale que l'inertie dans le mal et dans l'impur, qui n'accepte aucune exhortation et se refuse à toute réforme, va persister par-delà les siècles. Cela est devenu aujourd'hui une tragique réalité et noue pour ainsi dire maillon après maillon d'une chaîne quasi infinie de culpabilité. La lutte du Bien et du Saint continue aussi d'après cette prédiction et ne semble pas devoir s'arrêter non plus, mais MOI LE SEIGNEUR, JE mets les pendules à l'heure en disant comme au début de cette Révélation, par Mon ange:
«Je suis l'Alpha et l'Oméga, le Premier et le Dernier, le Principe et la Fin.»
(Apoc. 22.13)
 
173
Cela annonce la grande décision la plus importante pour chacun sur cette terre, en ajoutant:
«Bienheureux sont ceux qui observent ses commandements, car ils entrent dans la cité par la grande porte et ont accès à l'arbre de vie».
(Apoc. 22.14)
 
174
Il s'ensuit que par MA GRACE tous ceux qui accomplissent MA SAINTE VOLONTE accèdent à la félicité; ils pourront de ce fait participer en tout à la variété infinie de la vraie vie éternelle et entrer d'abord par LA PORTE CELESTE dans MA NOUVELLE JERUSALEM, le Ciel descendu sur terre dans toute sa gloire, et auront ainsi gravi la première marche vers MON ROYAUME DE L'ETERNEL AMOUR.
 
175
Ceux, par contre, qui se sont claquemurés devant MON AMOUR et MA VOLONTE et préfèrent se laisser vivre dans les abîmes de l'infernal sur cette terre pourront garder leur libre arbitre aussi longtemps qu'ils le voudront; mais dehors ils resteront, ce qui veut dire qu'ils devront subir le Jugement dans toute sa rigueur:
«Car dehors errent les chiens et les nécromanciens, les libertins et les assassins, les idolâtres et tous ceux qui folâtrent dans l'iniquité.»
(Apoc. 22.15)
 
176
Et attester MOI-MEME que ce fut bien MOI, JESUS, QUI avais envoyé Mon ange annonciateur à Jean afin que celui-ci puisse en informer toutes les communautés qui avaient commencé à se former après Ma vie sur terre en JESUS CHRIST pour suivre MON ENSEIGNEMENT, voulait dire que MOI LE SEIGNEUR, JE tenais à certifier à tout jamais que cette vision de Mon disciple Jean n'avait rien de subjectif et n'était pas sujette à caution, comme veut le faire comprendre aujourd'hui votre prétendue «recherche», mais que c'était une SAINTE MISSION qui lui avait été confiée par DIEU LE SEIGNEUR pour montrer à l'humanité aveugle ce qui l'attend si elle ne suit pas SES SAINTES VOIES, mais aussi ce que SES VRAIS ENFANTS peuvent espérer s'ils accomplissent SA SEULE SAINTE VOLONTE.
 
177
Si dans ce verset JE ME qualifiai MOI-MEME de «racine de la lignée de David» et de «brillante étoile du matin», cela devait mettre en évidence que cette lignée avait été créée de par MA SAINTE VOLONTE et de par MON SAINT ESPRIT comme grande lignée purificatrice pour Mon «peuple élu», dans laquelle MOI, son MESSIE - JESUS-CHRIST - J'étais pour ainsi dire cette «brillante étoile du matin» qui aurait pu éclairer ce peuple jusque dans le dernier cœur, s'il M'avait reconnu.
 
178
Et maintenant, MOI LE SEIGNEUR, JE dis à tout Israélite que Ma «brillante étoile du matin» de par MA GRACE n'est pas encore éteinte pour lui et qu'il a encore une chance pour se placer dans MA SAINTE LUMIERE, ce qui lui évitera de courir à sa perte dans le temps présent. Il n'y a pas d'autre solution, encore moins l'arme atomique; JE dis: surtout pas la bombe de Satan!
«Moi, Jésus, J'ai envoyé Mon ange pour témoigner de ces choses devant vos églises. Je suis la racine et le fruit de la lignée de David, la brillante étoile du matin.»
(Apoc. 22.16)
 
179
Sachez aussi, vous autres enfants de Mon ancien «peuple élu» vivant à l'époque actuelle, que vous devriez vous adresser à ceux qui dirigent MON SAINT CERCLE DE LUMIERE DU CIEL ET DE LA TERRE, et notamment à CELLE, EN QUI MOI LE SEIGNEUR, JE suis revenu sur cette terre! En effet, ne sont-ils pas - du point de vue temporel -des enfants de la lignée de David? Réparez, dis-JE, MOI LE SEIGNEUR ce en quoi vous avez fauté contre MOI; MA GRACE sera indulgente avec vous!
 
180
Et celui qui est rempli de MON SAINT ESPRIT et M'a trouvé dans le POLE PRIMORDIAL DE MON CŒUR FAIT DE L'ETERNEL AMOUR - comme une fiancée son tendre cœur - qu'il dise le «viens» de la prophétie; et celui qui a soif de MON AMOUR, qu'il vienne ME trouver en MON POLE PRIMORDIAL DE MON CŒUR FAIT DE L'ETERNEL AMOUR pour puiser à la source la SAINTE EAU VIVE et gagner ainsi la VIE ETERNELLE!
«L'Esprit et la Fiancée disent: Viens! Quiconque a soif -qu 'il vienne; et quiconque en a envie - qu 'il se serve à discrétion en eau vive.»
(Apoc. 22.17)
 
181
Et celui qui, pris d'un ardent AMOUR prononcera ce «Viens!» dans son cœur et dans sa prière adressée à MOI EN CELLE, EN QUI JE suis revenu sur terre, ME verra aussitôt en L'ESPRIT SAINT de la réalité, mais il se peut aussi que J'apparaisse soudain devant lui dans la réalité de l'existence terrestre! Tâchez de comprendre cela, car n'ai-JE point dit que les temps sont venus où doit s'accomplir la SAINTE VERITE de cette révélation faite à Mon disciple Jean?
 
182
Dans les derniers versets de l'Apocalypse J'ai certifié, MOI LE SEIGNEUR, pour tous les enfants de l'homme, la SAINTE VERITE de cette prophétie, apparue dans la vision de Mon disciple Jean, en mettant notamment en garde quiconque de ne rien y ajouter, ni de rien en retrancher quoi que ce soit; or, on a trop souvent interprété cette SAINTE EXHORTATION à tort et à travers, avec pour résultat de la voir se dresser contre MOI-MEME en tous Mes instruments et messagers célestes qui proclament sur terre MES NOUVELLES SAINTES REVELATIONS ET TEMOIGNAGES de MA SAINTE PAROLE, comme si J'avais dit dans l'Apocalypse de Jean qu'il n'y aurait plus jamais d'autres révélations en dehors de celle-là!
Ceux qui pensent et agissent ainsi devraient savoir qu'ils retranchent précisément de ce livre de prophétie de Mon disciple Jean la principale promesse de celle-ci, à savoir LA NOUVELLE JERUSALEM, et qu'ils s'excluent eux-mêmes de toutes les bénédictions de ce vrai CIEL SUR TERRE! Aussi tâchez de comprendre la teneur de ces versets comme il faut!
«Je donne ce témoignage à quiconque écoute les paroles prophétiques de ce livre: si quelqu'un en rajoute à ce texte, Dieu rajoutera à ses dépens une part des fléaux décrits dans ce livre. Si quelqu'un par contre retranche une partie de ce texte prophétique, Dieu retranchera sa part du livre de vie et de la sainte cité, ainsi que de tout ce qui est écrit dans ce livre.»
(Apoc. 22.1 H-19)
 
183
Si les choses devaient correspondre à ce que pense bon nombre de ceux qui se considèrent comme experts en Saintes Ecritures, à savoir que MES REVELATIONS pour Mes enfants sur cette terre seraient définitivement arrêtées à jamais, alors il n'y aurait ni de NOUVELLE JERUSALEM sur terre, ni de sauvetage de l'humanité par MOI LE SEIGNEUR, ni de retour pour MOI sur terre et MON SAINT ESPRIT devrait se tarir pour ainsi dire, avec pour conséquence l'arrêt complète de toute vie!
 
184
Vous voyez donc combien votre âme peut encore avoir une courte vue si vous avez pensé de la sorte jusqu'ici! Convertissez-vous, dis-JE, et laissez entrer en vous la plénitude de MON SAINT ESPRIT dans cette NOUVELLE BIBLE; celle-ci n'aurait pu non plus être donnée à cette humanité par le POLE PRIMORDIAL DE MON CŒUR et par MON ROC PIERRE - si votre interprétation étriquée de la Bible était la bonne!
 
185
En effet, en disant jadis par Mon Jean:
«Oui, Mon retour est proche. Amen.»
(Apoc. 22.20)
il aurait fallu que JE revienne, MOI LE SEIGNEUR, en esprit muet, s'il s'en était fait de toute Révélation avec celle de Mon disciple Jean. Même l'esprit le plus simplet ne peut tout de même pas croire que MOI LE SEIGNEUR, JE revienne sur cette terre sans rien révéler de neuf!
 
186
Chaque fois que MOI LE SEIGNEUR, JE prononce MON SAINT «AMEN», c'est pour mettre un point final à ce que JE viens de révéler de par MA GRACE; c'est MON SAINT «AINSI SOIT-IL!» et alors rien ne peut effectivement plus y être ajouté. Or, le premier traducteur de l'Apocalypse de Jean a commis l'erreur de faire terminer ce texte avec l'exclamation fervente de Mon disciple, alors que MOI LE SEIGNEUR JESUS, JE l'avais clos par MON SAINT «AMEN». L'exclamation finale de Jean, témoignant de sa foi ardente aurait dû être postposée à cette Révélation en verset séparé; malheureusement, toutes les impressions ultérieures de la Bible ont repris cette erreur, qui s'est donc perpétuée jusqu'à maintenant:
«Ainsi parle Celui qui atteste ces choses: En vérité, Mon retour est proche. Amen. - Oh oui, venez, Seigneur Jésus! Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous! Amen.»
(Apoc. 22.20-21)
 
187
J'y ajouterais, MOI LE SEIGNEUR: Soyez en toute chose remplis d'un AMOUR aussi ardent que celui de Mon disciple Jean! Et celui qui veut ajouter son propre «Amen» à des paroles d'amour ou à la fin d'une prière, pourra le faire, à condition que ce soit dit en levant les yeux avec ferveur et déférence vers MOI LE SEIGNEUR, et maintenant aussi vers le POLE PRIMORDIAL DE MON CŒUR FAIT DE L'ETERNEL AMOUR sur terre; mais jamais dans un murmure distrait, car un «Amen» ainsi profané est une abomination devant MA SAINTE FACE!
 
188
Aussi, gardez-vous bien de laisser une seule parole de la SAINTETE DE MON ESPRIT tomber en distraction! Sachez, en effet, que chacune de MES PAROLES est en vérité un FEU DE MON SAINT ESPRIT! S'il en était autrement, rien ne serait issu comme réalité dans Ma Création par MA PAROLE et jamais non plus MA SAINTE PAROLE ne serait une nouvelle Création comme elle l'est dans la réalité!
 
189
Sachez-le et mettez vraiment en action MA SAINTE PAROLE! Sachez aussi que chacune de MES PAROLES est SAINTE et qu'elle l'est donc aussi lorsque vous l'exprimez par votre bouche! Aussi que chacun se garde bien de profaner MA SAINTE PAROLE!
 
190
Toute parole venant de MON SAINT ESPRIT peut être sanctifiée en vous si vous alignez votre volonté entièrement sur LA MIENNE et si vous agissez en conséquence; LA SAINTETE, voire l'absolue SAINTETE DE MA PAROLE repose sur son identité avec MA SAINTE VOLONTE et, de ce fait, ne produit que de SAINTES CREATIONS DANS MA PERFECTION!
 
191
Vous pouvez parvenir au même résultat si vous vivez MES SAINTES PAROLES dans la perfection, devenant, partant, de vrais acteurs de MES SAINTES PAROLES; c'est ainsi que la NOUVELLE JERUSALEM telle que révélée à Mon disciple Jean, tant en SAINTE VISION qu'en SAINTE PROPHETIE comme précisément décryptée ci-dessus, pourra devenir d'autant plus vite une SAINTE REALITE parfaite! Si vous le voulez, laissez vous pénétrer avec tout le sérieux qui s'impose de l'ESPRIT de MES SAINTES PAROLES en priant:
 
 

SAINT SAINT SAINT
PLUS-QUE-SAINT
SAINT SAINT SAINT
es-TU, ô DIEU
NOTRE PERE CELESTE
JESUS
par
LE POLE PRIMORDIAL DE TON CŒUR
FAIT DE L'ETERNEL AMOUR
MARIE
en notre cœur
en notre âme
en notre esprit
Que
TON SAINT ESPRIT
DE PERFECTION
s'accomplisse
en nous
avec nous
à travers nous
SELON TA SEULE SAINTE VOLONTE
AMEN AMEN AMEN

 
193
Cette prière de Sanctus vous permettra, à vous autres enfants de l'homme, de vous mettre en merveilleuse sphère directe avec MOI, votre DIEU ET PERE CELESTE, dans la mesure où vous M'ouvrez votre cœur par cette prière dans un élan d'AMOUR fervent. Vous y parviendrez, dis-JE, MOI LE SEIGNEUR, si vous M'aimez véritablement et si vous M'appréhendez vraiment comme SEUL PERE ETERNEL DU CIEL ET DE LA TERRE - votre SAINT PERE - et si vous avancez si fort dans l'AMOUR le plus ardent DE JESUS-MARIE que les paroles vous manquent pour ME témoigner votre AMOUR et que celui-ci se confond dans la dévotion la plus totale, aboutissant à ce cri du cœur:

«PLUS-QUE-SAINT»

 
194
Cela traduit un superlatif de votre AMOUR pour MOI qui commence ainsi à ressembler un peu à L'AMOUR ARDENT que J'ai pour vous autres enfants créés A MON IMAGE ET A MA RESSEMBLANCE; il ne s'agit là que d'un infime superlatif représentant un timide début, mais qui pourra se poten-tialiser par-delà toute expression verbale jusqu'à l'indicible fusion avec MOI, LE PERE CELESTE, devenant ainsi un vrai AMOUR ARDENT.
 
195
C'est à partir de cet AMOUR ARDENT que se formera peu à peu la sphère de fusion avec MOI et que les FLUIDES SUBTILS DE MON SAINT ESPRIT commenceront à vous gagner, envelopper et pénétrer. Il est facile de comprendre que toute trace de vie inférieure doit avoir quitté l'âme, avant que les FLUIDES SUBTILS DE MON SAINT ESPRIT ne puissent s'y répandre. Quand cette phase est atteinte, ce qui ne manquera pas de se produire, le plus souvent ne serait-ce que par l'intensification du vrai AMOUR jusqu'au stade de la perception PLUS-QUE-SAINT de l'essence même de MA DIVINITE, alors les FLUIDES SUBTILS DE MON SAINT ESPRIT peuvent traverser sans entrave cette âme, remplir son cœur et en faire jaillir les capacités les plus prestigieuses, tout en fortifiant l'âme de MA FORCE ETERNELLE, LA FORCE de votre DIEU ET CREATEUR!